jeudi 27 janvier 2011

Dégustation chez Miss Terroir

Miss Terroir sera bientôt une figure de la gastronomie parisienne. Laissons-lui encore quelques mois et on ne pourra plus accéder à ses dîners sans avoir réservé sa table plusieurs semaines à l’avance. Parce que c’est convivial et surtout parce que c’est très bon.
La dame connait ses produits et ses producteurs, quelle trie sur le volet, après les avoir longuement testés. C’est un vrai régal que de participer à une soirée dégustation dans sa boutique. Je m’attendais à une sorte de grignotage de mini toasts d’une main, d’un verre de vin dans l’autre, le carnet de notes coincé sous le bras et l’appareil photo en bandoulière … debout bien sur.

Une soirée dégustation chez Miss Terroir n’a rien de commun avec ce cliché. Patricia reçoit ses hôtes comme à la maison, à table, avec une jolie nappe et même si la boutique semble minuscule on y tient largement à l’aise à huit. C’est elle qui cuisine, fait le service, et commente chaque assiette.

La miss sera bientôt aussi célèbre qu’une autre, portant toujours chapeau, faisant profession de couronner les reines de beauté.

Ce soir elle arborait un canotier décoré de branchettes de cerisier japonais en fleur, laissant augurer un printemps qui se fait désirer cette année. Elle ajoutera un cœur pour la Saint - Valentin. A chaque saison ou chaque évènement le chapeau arbore un décor de circonstances.
Comme entrée nous eûmes deux belles tranches de foie gras d'oie, mi cuit au torchon, une cuillerée de chutney figues et oignons, un petit pot de rillettes de canard, et une salade de trois lentilles, joliment colorée et finement assaisonnée avec l’huile d’un producteur venu spécialement pour nous rencontrer.
Patricia s’y connaît en foie gras. Ses origines alsaciennes ne sauraient mentir. Elle nous garantit la provenance française de ce qu’elle a déposé dans nos assiettes et nous explique pourquoi l’oie est plus chère que le canard. On la gave 4 fois par jour contre 2 pour son concurrent. Mais le goût est plus fin. C’est un Bergerac moelleux (pas liquoreux) qu’elle avait sélectionné pour l’accompagner.
Comme plat un magret de canard juste rôti au piment d'Espelette, avec un fagot d'haricots verts et un gratin dauphinois exhalant un parfum reconnaissable entre tous … celui de la truffe. Imaginez comme ce fut délicieux ! Comme dirait Julie (la bloggeuse culinaire du film Julie et Julia, c’est impoli de dire miam mais je dis miam, miam, miam !). Vraiment Miss Terroir maîtrise la cuisson du magret.

Le Bergerac rouge n’était pas moins bien assorti que son frère blanc.
Une petite ardoise de fromages de chèvre frais a suivi avec une salade d'endives aux noix, sobrement assaisonnée d'une délicate huile de noix fraichement pressée.
Comme dessert quelques mini-financiers, une portion de gâteau basque, des rochers aux noisettes et de la crème anglaise vanillée. Un de ses producteurs avait mis la main à la pâte pour réaliser ces gourmandises en apportant un morceau de tourteau de noisettes, obtenu avec celles-là mêmes dont il tire de l’huile.

En effet, et bien qu'on ne soit pas le premier samedi du mois, Miss Terroir avait invité spécialement à notre intention Jean-Marc Gumiaux, huilier de profession, qui travaille de manière artisanale et presque uniquement sur commande. Un échange passionnant et instructif !









Il revient le samedi 5 février et je vous encourage à découvrir ses produits et ses méthodes.

D'ici là j'aurai expérimenté les huiles qu'il a eu la gentillesse de nous offrir afin que nous puissions apprécier ses produits à leur juste valeur.

Miss Terroir, élue "bonnes adresses de la Ville de Paris" par le guide Initiative Entreprises
3, rue Crozatier, 75012 Paris , tel 01 43 41 54 49
Jean-marc Gumiaux, Sous les arbres, 6 impasse des Cyprès, 95250 Beauchamp

Je remercie également la Fédération Française de Cuisine Amateur sans laquelle je n'aurais pas découvert cette cave gastronomique.

2 commentaires:

Damedekaro - Les Casseroles de Carole a dit…

Super ton article...cela me ramène bien à notre soirée fort sympathique...avec Miss Terroir...

marie-claire a dit…

Oui, c'est une fine cuisinière.
J'apprécie aussi beaucoup les huiles. As-tu trouvé des combinaisons particulières ?
La tournesol est très agréable. c'est une vraie surprise.

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)