samedi 19 mars 2011

L'amour d'une femme de Claudine Galea, par Fabienne Lucchetti au TEP

Elle dit qu’il n’y a pas assez de la vie pour l’aimer. Qu’elle portait des chaussures rouges.
Qu’elle a fait entrer la douceur dans sa vie.
Que maintenant qu’elle n’est plus là le manque est une blessure à vif.

Elle, la comédienne, regarde le public droit dans les yeux. Elle dit un TU qui vaut un JE. D’ailleurs des chaussures rouges rutilent sous son pantalon noir, curieuse coïncidence.

Alors quand elle les retire peut-être est-elle aussi l’Autre. On est interpelé et pourtant jamais mal à l’aise. Le rapport est quasi séducteur. Fabienne Lucchetti est davantage qu'une comédienne. C'est aussi un instrument de musique, vocalement et physiquement. On la voit ressentir la musique à bras le corps et tressaillir comme si la foudre lui tombait dessus.

Aidje Tafial exécute en direct bien davantage qu’un accompagnement. Sa musique se fait soutien, étayage, sorte d’écho sonore à la parole, tantôt tendre comme un murmure, tantôt déchirante comme un cri. Magnifique !

L'amour d'une femme de Claudine Galea
Conception et jeu Fabienne Lucchetti
Musicien Aidje Tafial
Mise en scène Thierry de Carbonnières

En alternance avec Mal de pierres du 2 mars au 2 avril 2011
Du 2 mars 2011 au 2 avril 2011.
Les mardi et jeudi à 21h.
Les mercredi, vendredi et samedi à 19h30 et à 21h.
Théâtre de l'Est parisien
159 avenue Gambetta, 75020 Paris, tél 01 43 64 80 80

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)