jeudi 3 mars 2011

Le finissage de Tenebr'O' au Micro Onde de Vélizy (78)

C'est un néologisme que vous ne connaissez sans doute pas. Je le trouve bien pratique pour moi qui n'ait pas parlé de cette exposition juste après son vernissage.

Le finissage est aussi une belle occasion de venir ou de revenir voir une exposition avant qu'on ne la démonte. Pour motiver les troupes (les fidèles lecteurs auront remarqué que j'ai fait mieux pour Guerre et Vie, mais que du coup j'adopte un langage militaire) le Micro Onde prévoit plusieurs bonus.

Il est proposé, sur réservation, à ceux qui le souhaitent de venir à Vélizy en empruntant une navette à 15 heures depuis la place de la Concorde. Le retour est prévu à 20 heures.

La visite des expositions débutera à 16 heures et sera suivie d’un ciné-conférence avec les artistes Jérôme Poret et Julien Sirjacq autour du film Gesualdo mort à cinq voix (1995) de Werner Herzog.
A 19 heures Florence Giroud et Jérôme Poret se livreront à une performance.

Jérôme Poret est un artiste sonore, qui développe une approche du son qui cherche à affecter physiquement la structure et le volume architectural des espaces dans lesquels il intervient.
Pour le centre d’art de l’Onde, il a créé un aménagement de l’espace d’exposition totalement inspiré du ténébrisme de la peinture de la Renaissance italienne. Ce dispositif joue sur une mise en scène à la fois dépouillée et théâtralisée de la lumière et de l’obscurité. Des pendrillons symbolisent une nef, trouée de lumière par l’extérieur. Un ventilateur évoque la rosace d’une église.
Tenebr «O» repose également sur un dispositif sonore crée à partir de différentes sources prélevées par l’artiste dans le centre commercial et la ville de Vélizy-Villacoublay dont l’artiste est originaire. Un pipistrelle fait penser aux orgues des espaces religieux.

L’espace nommé « rue traversante » accueille un accrochage d’œuvres qui donnent un aperçu des formes du ténébrisme dans la création contemporaine. J’ai remarqué une gravure d’Anne-Laure Sacriste, qui avait elle-même exposé l’an dernier au Micro Onde, une aquarelle représentant l’envol d’une chouette de conte de fées (Rebecca Bournigault – 2007), la photographie d’un hôtel une étoile derrière ses grilles et sinistrement nommé Titanic (Martine Aballea - 1981), un ensemble de peintures (Florian et Michael Quistrebert – 2010).Sur le mur d’en face, Florence Giroud expose une série de sérigraphies Keep it unreal, sur lesquelles l’image de l’éphémère chanteuse norvégienne de17 ans du groupe de Doom Thorr’s Hammer (dont la carrière fut interrompue par l’autorité parentale) s’étiole et se dissout.
Un peu plus loin les Four mandalas, Black mandala de Karl Holmqsvist (2007)
Dans l’espace clos et noir de la Boite, elle installe une lampe inspirée des lanternes polonaises constituée d’emporte-pièces en mousse polyéthylène provenant de l’industrie automobile.



Tenebr’o’, Jérôme Poret, Wirken, de Florence Giroud et de Variations autour du ténébrisme
Exposition du 22 janvier au 20 mars 2011, entrée libre et gratuite
Micro Onde – Centre d’art contemporain de l’Onde
8 bis, avenue Louis Bréguet - 78140 Vélizy-Villacoublay
Tél : 01 34 58 19 92
microonde@londe.fr
www.londe.fr / rubrique « centre d’art »
Horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 13h à 19h, le samedi de 10h à 16h
les dimanches de spectacles (1/mois) de 15h à 18h et les soirs de spectacles, une heure avant la représentation.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés