lundi 28 octobre 2013

J'ai testé la méthode Gruman

Quand on est bloggeuse culinaire, même si on croit "limiter" les risques en chroniquant aussi le théâtre, le cinéma, les expositions, la littérature ... il n'empêche que la menace du surpoids n'est jamais très loin. Et ce ne sont pas mes visites au Salon du Chocolat qui vont faire pencher la balance ... d'un certain côté.

Je suis gourmande et curieuse de tout. J'ai, pour compenser, certaines velléités. Au moment de cocher un titre dans la (très longue) liste proposée par Babelio je me suis arrêtée sur la Méthode Gruman avec la satisfaction du devoir accompli.

Comme s'il suffisait de l'avoir sous la main pour que, par magie, un effet placebo se développe de manière exponentielle !

Vous avez deviné la suite : j'ai ouvert, feuilleté, tenté, ... et puis renoncé. Parce que dès qu'on me demande de peser, de combiner, d'établir des menus à la semaine, voire au mois, je capitule.

Certes, Raphaël Gruman anticipe tout, y compris (p.45) ce qui va se passer quand on fait un écart. Il a prévu une journée dite de compensation pour aider à éviter de reprendre du poids mais il n'accepte qu'on ne sorte cette carte Joker qu'une fois par mois. Là je ne pourrai jamais suivre ...

N'empêche qu'il y a dans son livre énormément de bons conseils. J'en connaissais certains, que je pratique d'ailleurs. Faire attention aux sucres, surtout cachés, au sel, aux matières grasses ... Le jour où il y aura un concours sur le sujet je gagnerai le podium de la cuisson avec le plus faible niveau d'utilisation de matières grasses. Je pense honnêtement ne disposer d'aucune marge de progrès dans le domaine.

J'ai bien aimé son analyse. J'ignorais que le manque de sommeil pouvait faire grossir et je me suis empressée d'appliquer ses conseils pour mieux dormir (p. 13). J'ai même viré le téléphone portable de la chambre, en estimant ses ondes néfastes.

Il prévient aussi que l'excès de stress est nuisible. Qui n'aimerait pas éviter les contrariétés inutiles ? Ses pistes sont sympathiques mais peu réalistes. Je préfère le point de vue de Florence Servan-Schreiber avec la méthode des 3 kifs. L'appliquer (et c'est simple comme bonjour) c'est déjà avoir fait la plus grande partie du chemin.

Il ajoute qu'il faut bannir la sédentarité. Nous sommes d'accord. Cela fait plusieurs mois que je ne prends plus les ascenseurs (sauf chez Vuitton parce que c'est une oeuvre d'art), que je marche plus d'une demi-heure par jour, et plutôt d'un bon pas puisque je suis toujours en retard (sauf quand je vais au théâtre ou à une avant-première cinéma).

Les exercices physiques qui sont préconisés sont judicieux même si la promesse est "un peu" excessive. Si on pouvait obtenir une taille de guêpe en 10 minutes (p. 313) on le ferait toutes et je connais même des hommes qui copieraient.

Coté alimentation, je ne mets plus qu'un demi morceau de sucre dans mon bol de café, je mange les crudités sans vinaigrette, le pamplemousse sans sucre (c'est délicieux si vous en retirez toues les membranes qui sont amères). Ceux d'entre vous qui suivez mes recettes ont du constater qu'elles ne pèsent pas des tonnes en calories. Je connais le truc consistant à employer des herbes aromatiques et çà tombe bien je les adore.

Je suis allée faire un tour sur son site. Le bon docteur fait très bien l'article : il faut mastiquer, de préférence de la carotte, de la pomme, du céleri, mais aussi employer l'agar-agar (nous bloggeurs, on connait mais pour d'autres vertus),  se focaliser sur le zéro calorie et satisfaire notre satiété avec du son d'avoine à mélanger avec un laitage. 

Le vrai souci, pour ce qui me concerne, c'est la difficulté à résister. Je connais pourtant 2 trucs imparables et hyper faciles à appliquer que je vais vous révéler : avaler un verre d'eau pour repousser l'heure du repas et ... celui que je préfère, se laver les dents. C'est fou comme après on a déjà beaucoup moins envie de grignoter.

Il y en aurait bien un autre, mais je manque encore de recul pour le recommander, consistant à se caler l'estomac avec un carré Gayelord Hauser ... bien entendu pas avant la soirée d'inauguration du Salon du Chocolat. On peut être soucieux de sa ligne sans être masochiste !
Les deux premières suggestions sont à la portée de toutes les bourses. Car si le livre n'est pas onéreux (18 €) je m'interroge sur le montant des forfaits en terme de nombre de consultations, et sur le niveau des tarifs préférentiels annoncés sur le site mais dont je n'ai pas trouvé de montant indicatif, malgré des recherches poussées.

La promesse est trop forte : 90 Jours de programme minceur, forme et bien-être. Un coaching sur mesure unique, du matin au soir avec une perte de poids garantie !

L'emploi du mot "garantie" est d'ailleurs abusif et je souhaite à l'auteur de ne pas recevoir trop de plaintes de lectrices exigeant réparation en cas d'échec. Le livre permet en tout cas de sérieuses prises de conscience. En cela il est positif. De là à croire que le miracle est à portée d'assiette ... ce serait comme espérer le gros lot en jouant au loto ... la transition est toute trouvée pour le prochain billet. A demain avec la critique de la pièce la Liste de mes envies qui est un énorme succès en ce moment au Cine XII Théâtre.

La méthode Gruman, 3 mois pour perdre du poids avec la Diététique Intégrative, publié chez Quotidien Malin pour les éditions Leduc, septembre 2013, code ISBN 9782848996394

Merci aux éditions Leduc et à Babelio

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés