vendredi 25 octobre 2013

Y à quoi dans mon frigo ? un livre de recettes de Marie Borrel et de Sylvie Kitchen

On nous a rebattu les oreilles avec la cuisine du placard. D'abord, il n'y a pas 2 placards identiques. Ensuite, pour être universelle, cette "cuisine" utilise abondamment les féculents, pâtes et riz, zt puis les céréales, les œufs ... bref ce qui se garde le mieux. Et il faut toujours courir chez le marchand de légumes pour compléter.

Cuisiner avec ce qu'on a sous la main, voilà un principe qui me convient mieux ! Ce qu'on stocke dans le frigo (à l'inverse des placards qui peuvent bien attendre) est périssable. Et comme je n’aime ni jeter, ni manger deux jours de suite le même plat il me faut faire preuve de créativité, une qualité qui ne demande qu'à être boostée de temps en temps.

Ma petite cuillère me dit que je vais apprendre de nouvelles combines avec Marie Borrel et Sylvie Kitchen pour sublimer le dépareillé, comme elles disent, avant de me résigner, parfois, de guerre lasse, à le jeter (p.14).
Ce ne sont pas des magiciennes. Elles bossent à partir des indispensables que l'on fait bien d'avoir dans nos placards, dans le congélo, ... et dans le frigo. Cela ne mange pas de pain de le rappeler (chapitre 1).

Ensuite, en route pour associer 20 produits en 80 propositions qui se lisent comme des équations. On nous suggère pour chacune des produits de substitution si l'on manque du légume, du fromage, ou des aromates en question.

Qu'on ne s'avise pas de se plaindre : (tomate) cerise sur la recette, on pense à chaque fois à nous faire gagner du temps pour que cuisiner les restes deviennent un jeu plus qu'une corvée.

Je recommande de tout lire dans la continuité pour intégrer la démarche (et mémoriser quelques façons de procéder). On pourra ensuite le rouvrir à certaines pages le moment venu.
Pour me moment j'ai retenu les Pâtes aux champignons (p.28) que je ne pense pas assez à servir en accompagnement plutôt qu'en plat principal, les Crèmes d'avocat au paprika (p. 58) parce que je trouve rarement des avocats murs à point et que lorsqu’ils le sont il y a urgence à les consommer. la proposition de ces crèmes change de la version habituelle.

Le Velouté de roquette (p.78) est un dérivé intéressant de la soupe à l'oseille. Cette salade est vendue en gros sachet et on ne veut pas toujours tout consommer cru. J'avais déjà entendu parler de la betterave en Fondant au chocolat (p.92) et je crois que je vais bientôt l'expérimenter. L'association kiwi-coriandre m'a interpelée également (p. 186). A tester car ce fruit fait partie de mes achats quasi compulsifs.

Je pardonne la présence de la Salade de crevettes à la mangue (p.206) qui n'est pas vraiment une manière d'utiliser les restes mais une recette à part entière parce qu'elle est "trop" bonne.

Les annexes sont précieuses, notamment la page consacrées aux bonnes associations. Il y a là de quoi aller plus loin. Enfin le site de Sylvie Kitchen pourra donner d'autres ouvertures. Passionnée de cuisine et d'art de vivre, son blog fourmille de recettes simples et rapides, comme je les aime.
Marie Borrel est journaliste. Elle a dirigé la rubrique santé du magazine Psychologies, puis a été rédactrice en chef de Médecine douce. Elle se consacre à l’édition depuis une dizaine d’années et a publié de nombreux ouvrages sur le thème du bien-être et de la santé.

J'étais invitée à la dédicace du livre qui a eu lieu le jeudi 17 Octobre en fin de journée à la Maison de Thé George Cannon autour d’un instant...Thé ! évidemment. J'ai bien regretté de ne pouvoir m'y rendre. D'une part pour rencontrer les auteures et leur dire tout le bien que je pense de leur démarche. Ensuite pour revoir Olivier Scala qui est le maître ce cette Maison et auquel j'ai consacré un billet en septembre 2012.

Le problème avec les thés parfumés, c'est que, trop souvent ils embaument mais, une fois infusés, pfuitt..., on se retrouve avec une tasse d'eau brûlante un peu acre. Pas avec les mélanges Georges Cannon dont, par exemple, son Earl Grey Fleurs bleues, d'une belle couleur dorée, où la promesse est tenue parce que si le goût de la bergamote est bien là, sa discrétion est remarquable.

Y à quoi dans mon frigo ? de Marie Borrel et Sylvie Kitchen, aux éditions de La Martiniere, septembre 2013, Code ISBN 2732456640

Maison de Thé George Cannon – L’Essence du Thé
12 rue Notre Dame des Champs 75006 - PARIS
www.georgecannon.fr

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)