jeudi 22 janvier 2015

Bretagne gourmande et bords de mer sauvages

Je reviens d'un séjour en Bretagne, très exactement dans le Sud du Finistère pour être précise. Il n'y a pas que le micro-climat qui m'ait surprise.

Je voudrais rendre compte de toutes les particularités en quelques images mais le sujet mérite davantage. A cet égard je vous incite à cliquer sur la première photographie afin de les voir défiler toutes en diaporama et en plein écran.
J'ai commencé il y a quelques jours en donnant quelques recettes imaginées là-bas, la galette à l'andouille, la Microflette, et le Microfar.

J'ai aussi pointé l'originalité du Comptoir des Tapas de Xavier Hamon en pleine Halles de Quimper et des cavistes de la Part des anges à Pont-Aven.

Car la Bretagne est d'abord une région où l'on mange bon.

J'ai déniché des variétés anciennes de pommes sur le marché de Quimper.
J'ai craqué pour une galette ajonc et un gâteau breton pâtissier. Il me faudra revenir à Quimper pour croquer les macarons de Philomène.
 
J'ai savouré des crevettes remontées des casiers l'été dernier.
Je me suis régalée d'huitres au bord de la mer. Des creuses, et bien sûr des belons, spécialité de Riec-sur-Belon.
Les couchers de soleil y sont magnifiques. C'est un spectacle qui nous est offert quasiment tous les jours, et dans la moindre crique. Il faut revenir voir les mêmes rivages en fin de journée !


Les ciels sont changeants, parfois alourdis de nuages qui font craindre un plafond de plomb. Mais par chance je n'ai connu que des tableaux évolutifs qui se laissaient contempler comme un feu de cheminée.
Et qui sont magiques même en plein jour.
J'ai cherché à déceler des formes dans les rochers.
A peine mouillée par quelques éclaboussures.
Je n'ai pas imaginé que la région puisse être aussi calme tous les jours mais j'ai apprécié de voir un bord de mer si translucide, si plate qu'on dirait parfois un grand lac.
On se croirait parfois au bout du monde, en Ecosse peut-être.
La Bretagne est belle de haut en bas, offrant des vues d'un romantisme exacerbé.
Les oiseaux aussi offrent un ballet incessant, se confondant parfois avec la roche.Mouettes et goélands ...
Des oiseaux migrateurs aussi comme les Bécasseaux Sanderling qui passent l'hiver à trottiner à la recherche de nourriture. 
Y compris en pleine ville comme ce cormoran à Pont-Aven.
Après-demain je poursuis en publiant des photographies citadines.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)