samedi 22 août 2015

Les tissages basques Moutet montent à Paris du 4 au 12 septembre

Si vous n'allez pas à Moutet, l'entreprise viendra à vous. Elle ouvrira son premier Pop-up Store Parisien à la Galerie BY Chatel, du 4 au 12 Septembre 2015, transportant ainsi son Sud-Ouest vers la capitale, précisément dans le Marais, près de la place des Vosges, au 58 Rue des Tournelles.

Mais vous ne savez peut-être pas ce que c'est qu'un pop-up ? Tout simplement une boutique éphémère. Un peu à l'instar d'un stand dans une foire ou une manifestation de type "Salon". La durée d'installation est aussi un peu plus longue. Et surtout cela permet d'aller au devant d'une clientèle qui ne ferait peut-être pas la démarche de découvrir les nouveautés de la marque sur la boutique Internet, sans parler de se rendre sur le site de production.

On ne verra donc pas Moutet au Salon Maisons & Objets de septembre mais ... dans une galerie d'art. Et il est réjouissant de constater que le patrimoine vivant soit ainsi mis à l'honneur.

En effet, Depuis 1919, les tissages MOUTET ourdissent, nouent et tissent le véritable linge basque, à Orthez, en Béarn. Dès les années 70, la technique jacquard a permis d’enrichir la gamme pour créer des collections plus modernes, colorées et signées de créateurs et de designers reconnus comme Hilton Mc Connico, Zofia Rostad ou Caroline Diaz et Céline Héno de mini labo (qui a également conçu des cartes de voeux en chocolat pour Mazet l'hiver dernier).

Nappes, longères, torchons… sont entièrement fabriqués à Orthez. Chez Moutet la transmission du savoir-faire se perpétue depuis cinq générations de tisseurs orthéziens. Depuis 2011, ce sont 4 jeunes de moins de 30 ans qui ont été embauchés et formés sur place, puisqu'il n'existe plus de formation scolaire, honorant particulièrement ce label "Entreprise du Patrimoine Vivant" qui lui a été décerné en 2006.

Si elle revendique son ancrage dans le Pays Basque, l'entreprise est d'envergure nationale et mondiale. Il était temps qu'elle investisse le cadre parisien.

La Galerie BY Chatel annonce son arrivée comme un "Pop up store Arty" autour d'une exposition intitulée "Toiles de maîtres". Cette présentation un peu mystérieuse se justifie par le fait que Moutet a obtenu les droits d'oeuvres de René Magritte.
Je n'ai longtemps connu du Pays basque que du linge de maison en coton et lin, blanc et gris, dont la particularité est d'éclaircir au fur et à mesure des lavages. On le constate sur cette photo où un torchon neuf contraste avec un deuxième, lavé quelques fois et un troisième qui lui a beaucoup servi. Le motif de tissage finit presque par devenir invisible.
Et si le linge béarnais traditionnel est orné d'une ou deux larges bandes de couleur, ce sont sept bandes rouges et vertes sur fond écru qui symbolisaient autrefois les sept provinces basques. La technologie et l'arrivée de la couleur dans le domaine du linge de maison dans les années 70 a permis de révolutionner la création, sans renier la tradition. A l'instar du damas, le jacquard révèle le dessin aussi bien sur l'endroit que sur l'envers et l'effet est encore plus saisissant sur une pièce tissée avec des fils de couleur, donnant envie d'assortir avec des couverts pareillement colorés (ici Jean Dubost).
Moutet n'est pas la seule référence dans ce domaine. Je connais depuis très longtemps le Jacquard Français, implanté à Gérardmer, que j'apprécie beaucoup et qui avec Garnier-Thiebaut est le troisième et dernier fabricant français à produire ce tissage jacquard. Mais je dois dire que l'originalité, la fantaisie et la qualité des tissages Moutet me plait tout autant. Je ne me livrerai pas à une étude comparative, les deux sont admirables.
Rendez-vous nous est donc donné à deux pas de la rue du Béarn, coïncidence supplémentaire, le 4 septembre, et pour une dizaine de jours, pour découvrir le savoir faire centenaire, la créativité et l’audace de la dernière collection haute en couleurs et toujours "made in France" de Moutet.

A coté de torchons à l'honneur de Paris (c'est incontournable ...) il y aura des pièces très humoristiques promettant par exemple le bonheur aux amateurs de miel (joliment intitulé "Bee happy") et beaucoup de citations, comme celle que j'ai retenue d'Alphonse Daudet nous rassurant que la gourmandise commence quand on n'a plus faim. Il faut dire que ses Lettres ont souvent mis en scène ce péché mignon.
Pop-up Store MOUTET chez BY CHATEL Selected Fine Arts  
Galerie d'art
58 Rue des Tournelles, 75003 Paris
09 83 04 88 11

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)