vendredi 25 mars 2016

Interactivité au Festival 100% de la Villette

J'avais présenté il y a dix jours le Festival 100% qui est proposé à la Villette jusqu'au 10 avril prochain. Le vernissage a eu lieu ce soir et ce fut l'occasion de voir les oeuvres de près.

Je voudrais bien vous montrer ce qu'il en est mais je ne suis pas très satisfaite des clichés que j'ai prises, même si tout le monde s'accordera sur la difficulté à photographier dans une obscurité aussi profonde.J'ai tout de même réussi à immortaliser la Light Machine de Xavier Veilhan et ses 1084 ampoules.

J'ai engagé une conversation passionnante avec Yasmina Benabderrahmane qui propose au travers d'une oeuvre appelée  Bain céleste sous forme de voyage participatif.

Elle nous invite à nous approcher des trois écrans, à les toucher pour sentir la vibration sonore, à coller notre oreille pour percevoir des sons infimes puis  à regarder les images projetées d'un autre oeil.
Grâce à un processus d’altération chimique, issu d’une pratique photographique traditionnelle, une masse inerte prend vie dans un bain de révélateur.

Un paysage anthropomorphe se dévoile, une chair pelliculaire apparait.

La surface épidermique est le théâtre d’une expérience sensorielle, visuelle et sonore.
J'aurais adoré vous présenter les créations des Two Dogs Company / Kris Verdonck. Cet artiste belge a conçu neuf boîtes découpées au sommet de manière à révéler des tranches de vie d'un couple qui évolue comme une sculpture en trois D. L'effet est très étonnant mais échappe à la pellicule photo. Il présente aussi une œuvre monumentale de 4 structures gonflables de 15 mètres de haut qui inlassablement se gonflent et se dégonflent.

Vous ne pourrez pas les manquer quand vous visiterez l'exposition.Impossible de parler de toutes les oeuvres présentées mais il y en a une que j'ai trouvé à proprement parler extraordinaire. J'ai adoré l'expérimenter (et je n'ai pas été un cas isolé) car elle prend vie grâce à l'interaction avec les spectateurs, sous l'oeil amusé de l'artiste Karina Smigla-Bobinski.
Ne la manquez pas, au premier étage de l'espace d'exposition, dans une sorte de pièce close toute blanche ... qui à la fin devrait devenir toute noire avec juste une bande blanche sur tout le pourtour, symbolisant une sorte de Marie-Louise en trois dimensions.

C'est Ada, une balle de plus de trois mètres de diamètre, équipée de fusains qui marquent chacun de ses frottements sur les murs. Sans spectateur l'oeuvre serait stérile et les médiateurs de la Villette incitent les spectateurs à devenir acteurs.

Une fois qu'on ose s'en saisir on ne voit plus le temps passer. On tourne et vire en tentant de domestiquer la balle qui, gonflée d'hélium, ne cesse de vouloir nous échapper. On ne s'inquiète pas de la proximité d l'artiste qui ne cesse de mitrailler nos mouvements avec son appareil photo.

Et cela donne quelque chose qui ressemble à ceci :
FESTIVAL 100%
Du 25 mars au 10 avril 2016 / La Villette
Grande Halle / Wip : Folie L5
les mardis et vendredis de 18 heures à minuit
les mercredis, jeudis et samedis de 14 heures à minuit
les dimanches de 14 à 20 heures. Fermé le lundi.
L'accès est gratuit ... pour toute personne munie d’un billet spectacle du festival, qu'il s'agisse d'une performance chorégraphique, une pièce de théâtre, ou d'un spectacle de cirque.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)