samedi 16 avril 2016

Et tous seront surpris de Monique Persoons aux éditions Quadrature

Et tous seront surpris. Le titre m'évoquait confusément quelque chose. Ce doit être cette idée sous-jacente de fatalisme qui sonne comme le début d'une mise en garde, ... qui m'a rappelé le documentaire de Marc-Antoine Roudil et Sophie Bruneaue, Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés, à propos des drames dits "ordinaires", provoqués par la souffrance au travail.

En tout cas j'ai "buzzé" le recueil de Monique Persoons. J'avais reçu les vingt premières pages à lire par Internet et je n'ai pas pu supporter de ne pas connaitre la suite.

Alors, forcément, je l'ai lu très vite. Le principe de la surprise est assez fondamental quand on écrit des nouvelles. Rares sont celles qui sont "bonnes" (au sens de heureuses) et qui ne se terminent pas sur un choc. Monique Persoons y excelle.

Il n'y en a qu'une dont j'ai compris la ficelle dès les premières pages. C'est Virtu-elles, peut-être parce que je connais trop bien quelles vies les gens peuvent s'inventer sur le web, ce qui ne m'a pas fait perdre mon romantisme, qu'on se rassure. Mais en face à face s'il-vous-plait.

La construction de la première, Résurgence, est formidable. Je me suis laissée embarquer. Et vous serez piégé, vous aussi je le parie. Après une telle aventure on ne peut qu'avoir envie de poursuivre. Plage d'Ostende apporte ensuite une vraie bouffée d'iode pur. J'ai très envie d'arpenter cet endroit et de ressentir moi aussi l'appel de la vocation.

Bien que le ton soit plutôt teinté de gris, l'ensemble de ce recueil apporte une certaine énergie. Et vous partagerez mon point de vue en découvrant un nouvel acronyme MDA (mort de l'amour) nettement plus réjouissant que les MDR qui en général ponctuent des âneries répandues sur les réseaux sociaux.

Les personnages semblent peu épargnés par la vie. On les voit comme des loosers ... mais il ne faut pas se fier aux apparences et en quelques paragraphes ils rassemblent leur énergie pour exiger du destin la part de bonheur qu'ils estiment mériter.

L'auteur n'a pas peur du nombre 13 puisque tel est celui des nouvelles qu'elle a rassemblées. Elle ne craint pas davantage de traiter des sujets comme la mort ou la religion, ce qui n'est pas fréquent, et elle est sans pitié pour les bons sentiments. Elle passe de la comédie romantique au policier .. Peu importe le genre pourvu qu'il permette un retournement de situation.

Elle raille la manie actuelle de conseiller le coaching à tour de bras. Elle a pourtant toutes les qualités requises pour devenir experte en la matière .... Ce qui n'est d'ailleurs pas tellement éloigné de son domaine. À ce que je constate, les orthophonistes sont souvent sollicités dans des programmes qui ont une forte composante psychologique, comme les rééducations après une intervention sur les cordes vocales, ou pour réguler un bégaiement. Il est vrai qu'elle exerce en Belgique ... et que là-bas on dit otorhinolaryngologue alors qu'on raccourcit en France à ORL.

Monique Persoons vit à Arlon avec son mari et ses deux enfants, une famille où amour rime avec humour. En passionnée des mots, elle s’exerce aussi à l’écriture parallèlement à l'exercice de sa profession médicale. Elle a été lauréate de nombreux prix littéraires. Sa nouvelle Résurgence a obtenu le Prix Jean Lebon.

Laissez-vous donc surprendre. En version papier, ou en version numérique ( peut-être plus facilement accessible en France). Le rythme des nouvelles est facilement lisible sur tablette. Son éditeur, Quadrature est spécialisé dans l'édition de nouvelles d'auteurs francophones et je n'ai fait que de bonnes lectures avec leurs publications.

Et tous seront surpris de Monique Persoons aux éditions Quadrature,  depuis le 10 avril 2016

1 commentaire:

Deshayes Annie a dit…



it's wonderfull ! It's wonderfull ! Bravo Monique !

Annie ta plus fervente admiratrice !

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)