jeudi 21 avril 2016

Premier disque pour Mathilde : je les aime tous

Mathilde est une artiste comme je les aime. Un caractère entier, une franchise inaltérable, un sourire qui s'entend au téléphone et une passion pour la musique et le travail qui, forcément, me donnent envie d'aller plus loin.

Elle est de ces personnes qui donnent la pêche. Ce qui n'empêche pas son album d'être un petit bijou de sensibilité.

Elle regrette des "petites bleuvetés" qu'elle n'aurait pas voulu entendre mais son entourage lui a fait remarquer qu'elle devait mettre un terme à sa quête de la perfection sous peine d'être taxée de psychotique.

Je n'ai pas l'oreille pour remarquer ces défauts minimes mais je dirais qu'ils sont sans doute bien là où ils sont parce qu'ils garantissent l'humanité de l'enregistrement. Dans le monde moderne du son, l'authentique est perçu souvent comme un défaut. L'oeil est tellement habitué à la très haute définition qu'il a perdu l'habitude de voir le grain d'une image. Or ce sont les aspérités qui donnent leur charme à un cliché. C'est pareil en musique.

Mathilde est donc satisfaite qu'on l'entende respirer, qu'on devine un rire dans le lointain. Elle ne cherche pas à tout contrôler mais à donner le meilleur dès la première prise. Enregistrer avec elle doit se faire dans le plaisir, l'énergie en plus. Elle connait l'exigence du travail. Avec des parents artistes, la chanteuse sait depuis toute petite que ce n'est pas un loisir mais un vrai métier.

Elle est heureuse d'avoir signé chez Naïve et elle plaint ceux qui se font "bouffer" par leur label. Elle savoure le plaisir d'avoir pu enregistrer avec Jacky Terrasson dont c'est le 20ème album, avec à son actif tout de même 3 avec Aznavour. Personne n'est venu revoir mes compos, ni corriger mes textes. C'est tout juste si on a tenté de me suggérer parfois un autre arrangement.

Mathilde affirme dans son album qu'elle les aime tous et elle va faire des adeptes :


La jeune femme a mûrement réfléchi avant de lancer ce projet. Elle tenait absolument à ce que son travail s'inscrive dans la tradition, ce qui en fin de compte trahit une forme de modernité. Mathilde a envie que les choses bougent. Elle est capable "d'envoyer" comme disent les spécialistes. Mais elle peut aussi chanter avec une extrême douceur et c'est bien.

Alors que je la complimente sur son interprétation des grands standards en lui disant que j'ai apprécié que ce ne soit pas des reprises de plus elle s'enflamme aussitôt : je n'ai pas cherché à copier. J'aime exprimer des émotions. C'est un peu le job quand même ...

On dira d'elle que c'est une artiste émergente parce qu'on la voit sortir de l'ombre. Mais ce n'est pas sa participation à The Voice qui a fait sa carrière. Mathilde a intégré à 7  ans un conservatoire où elle a appris le chant lyrique, avec la Callas pour modèle. Elle a chanté le gospel à Londres. Elle a sous les pieds 17 ans de chant classique et une vraie reconnaissance dans le jazz. Elle a monté un groupe et enchaîné les concerts dans des bars et des clubs. Ça fait maintenant plus de six ans qu'elle arpente la scène parisienne. Un parcours qu'on pourrait qualifier d'atypique mais qui constitue un bon bagage pour concevoir un album dans la chanson française.

The Voice aura été un accélérateur de particules musicales
La chanteuse sait ce qu'elle doit à l'émission de TF1. Ce serait snob et prétentieux de la considérer comme l'incarnation du diable. La télévision n'est pas une finalité. On n'a pas "réussi" parce qu'on est passé devant le petit écran (avec le risque de faire le trajet d'une comète) mais c'est un moyen. Elle estime qu'elle était arrivée au bout d'un processus dans le jazz et qu'il lui fallait d'urgence ouvrir une nouvelle fenêtre. (et elle s'ouvrira si vous cliquez sur "plus d'infos")



Voilà pourquoi elle s'est laissée convaincre de passer les épreuves. Car Mathilde n'a pas décidé toute seule de se présenter. Il faut savoir que tous les candidats ne sont pas volontaires au départ. Il existe des chasseurs de tête qui repèrent les talents, ce qui n'est pas choquant en soi. Cette technique se pratique dans tous les métiers. Il est normal que le hasard ait de (gros) coups de pouce. Et puis beaucoup sous-estiment l'émission qui, il faut le dire, ne cesse d'évoluer vers la qualité.

Ils sont 6000 à candidater chaque année mais seulement 120 passeront le cap de la première audition pour finalement ne rester que 60 par saison. Si on vous la propose sachez donc que vous avez 1 chance sur 100 de vous produire au moins une fois. C'est déjà bien.

Mathilde connaissait des participants des années précédentes. Elle n'a pas écouté la petite voix intérieure lui soufflant de s'écarter. Comme le lui a dit son papa il faut connaitre avant de juger. Elle n'en menait pas large mais elle s'est exposée.

Tout m'a surprise dans The Voice. A commencer par l'exigence de l'équipe de casting. Ensuite le savoir-faire du coach vocal qui a su débloquer mon aphonie (pas de chance pour un moment pareil que de se retrouver quasiment sans voix) par des exercices d'orthophonie très efficaces, la bienveillance de tous, l'accessibilité, l'ambiance de camaraderie.

Elle ne peut pas oublier ce qu'elle a vécu au cours de cette aventure. Tous les coachs s'étaient retournés au moment des auditions à l'aveugle. C'est un signe qui ne trompe pas. Elle avait choisi Zazie parce qu'elle est, comme elle, (même si elle ne se compare pas) une interprète et une auteure. C'est tout de même elle qui a écrit Allumer le feu pour Johnny.

Est arrivé plus tard la fameuse battle l'opposant à Yoann, en février 2015 avec la chanson de Charles Aznavour Comme ils disent. Zazie a choisi le garçon. Rien de grave pour Mathilde qui est repêchée par Jenifer.

Mathilde a beaucoup de respect pour les candidats qui furent ses challengers sur la 4ème édition. Elle se souvient de Mieko Miyazaki, peut-être le talent le plus original des auditions à l'aveugle, toutes saisons confondues. Et sur laquelle personne ne s'est pourtant retournée. Cette artiste japonaise avait choisi de tenter sa chance en portant l'habit traditionnel, accompagnée de son koto, un instrument appartenant lui aussi à la tradition japonaise. Sa prestation a été forte, surprenante, originale, un peu trop peut-être ...

Elle se souvient parfaitement d'un autre talent de l'équipe de Jenifer, à la voix cristalline, Battista Acquaviva qui s'accompagne d'un instrument corse méconnu, la cetera.

Parmi les candidats de cette année Lena Woods et sa harpe électrique ou MB 14 qui trace un très beau sillon dans le domaine de l'a cappella sont des talents qui la touchent.

Pour revenir à son parcours dans The Voice, elle dit de Jenifer qu'elle a explosé tous ses a priori. Elle restera à jamais pour elle une femme humainement touchante qui n'aime pas le faux. Une vraie maman corse. Elle ne lui en a pas voulu d'avoir retenu Côme dans un duel suivant. D'autant que ce fut l'occasion de vivre une histoire inédite puisque c'était la première fois que les coachs disposaient du vol de talent durant l'épreuve ultime. "Un coach se doit d'être un tantinet tactique, Mathilde, reviens!" lui criera Zazie. A la suite de quoi elle intègrera son écurie pour la seconde fois.

Mathilde voit régulièrement Yoann Launey. Ils font, selon l'expression consacrée, des dates ensemble, avec à la rentrée un beau projet dont il est prématuré de parler. Et surtout, The Voice lui a permis de décrocher un super manager (c'est elle qui l'affirme) et de glaner un (vrai) contrat d'artiste.

Un atypisme assumé
Elle reconnait en riant qu'elle ne peut pas nier, (ni renier) sonatypisme. Je ne veux pas parler de ses rondeurs, qu'elle assume très bien, avec sagesse et intelligence. Elle n'est pas grand public mais elle n'est pas non plus ce qu'on appelle une intello. Quoiqu'en dise son papa : toi ma chérie, tu n'es pas une tueuse, tu es une intellectuelle.

Mathilde assume désormais sa spécificité et son éclectisme. Elle est passionnée de philosophie ... et de cuisine. En l'entendant parler de l'art de la pâte feuilletée maison j'étais propulsée des années en arrière quand la première chose que je faisais en arrivant chez ma grand-mère était d'aller vérifier qu'une tarte aux pommes était bien en train de refroidir, sur la troisième marche conduisant aux chambres (c'était peu conventionnel mais il n'y avait pas de réfrigérateur ni d'eau chaude chez mes grands-parents).

Ayant peu de temps disponible (on s'en doute avec tout ce qu'elle fait ... jusqu'à écrire du code -html- à ses heures qu'elle dit perdues), la chanteuse ne s'autorise pas encore la simple lecture plaisir et lit "utile", entendez par là ce qui la fait progresser. Vous ne trouverez pas de la chick-lit dans son sac, mais plutôt Elsa d'Aragon, ou Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola-Estés, un livre qui a fait date dans l'évolution contemporaine de l'identité féminine et qui la reconnecte aussitôt avec la puissance qui est en elle. Aujourd'hui c'est une histoire du fado, offerte par son guitariste qui est sur sa table de nuit et qui la plonge dans ses racines puisque sa famille est d'origine portugaise.

Sa play-list est très étendue, de Ravel à Varèse, en passant par Rihanna et Pentatonix, sans oublier malgré tout évidemment la mémoire et la mer de Léo Ferré. Cette nana me plait : moi qui la croyais bloquée sur Brel et Brassens ...

Le résultat de la sueur
Si son album dégage une certaine légèreté, vous aurez compris que Mathilde a une conception toute personnelle de la célébrité : le talent n'est rien d'autre qu'un terreau fertile. Les romains avaient le culte du corps, notre époque a l'obsession de la célébrité mais que N... soit une vedette est une aberration. Je suis pour le rendu de la sueur. Gagner est juste factuel. Ma vie ne s'est pas arrêtée avec The Voice. L'essentiel pour bâtir une carrière reste le travail.

Mathilde n'est pas avide de star-system et souhaite tracer une carrière avec l'estime du public. Elle s'estime être encore en gestation expectative. Elle a bien conscience aussi qu'être artiste en 2016 impose d'être pro-actif. Elle maitrise les réseaux sociaux, les siens, qu'elle construit comme une grande, sans activer ceux de son paternel (un grand réalisateur de film d'animation qui est aussi érudit en musique).

La web-série qu'elle a tournée pour la sortie de l'album est très inventive.

Pour arriver à la sortie d'un album
La couverture de l'album a toute une histoire. Le premier shooting fait avec Naïve ne plaisait pas à l'artiste parce que les photos ne collaient pas à l'ambiance de l'album. Aucune ne permettait d'imaginer la musique qu'il y avait dedans. Elle a fait appel à la photographe qui la suit depuis 5 ans et qui ne craint pas de magnifier son corps. Quelques clichés ont été choisis. Mais le graphiste en a préféré un autre, qui évoque un mouvement et qui raconte une histoire, celle d'un poussin en train de naître.

Poussin est un mot qui colle à son ADN et la couleur jaune lui va à merveille. Sa blondeur témoigne de la douceur qui est en elle. Et de la force aussi car née en hiver, elle a toutes les caractéristiques du Sagittaire et lance ses flèches au coeur de la cible.

Je Les Aime Tous est un un album de chansons françaises où ses propres compositions, co-écrites avec le pianiste et compositeur Alexis Pivot, alternent avec Piaf, Trénet, Barbara, Ferré, Gainsbourg, Salvador ...

L'enregistrement s'est fait avec la complicité amicale de Jacky Terrasson à la direction musicale et au piano, autour d'artistes de jazz connus (Stephane Belmondo à la trompette et au bugle, Thomas Bramerie à la contrebasse), ou appartenant à la génération montante (Vladimir Medail à la guitare, Philippe Maniez à la batterie) et du formidable guitariste et chanteur brésilien Marcio Faraco.

Mathilde sera en tournée au printemps-été 2016 et sur toute la saison 16/17. D'ici là deux dates sont à retenir, le 29 avril la sortie physique et digitale de l'album et le concert du 12 mai au Café de la Danse. L'enjeu est de taille même si c'est en septembre que tout va devenir vraiment sérieux.

Voici en avant-première un second clip, celui des Volcans endormis.



Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)