samedi 26 novembre 2016

Klaxon de la Compagnie Akoreacro

Le balayeur n'en finit pas de caresser la piste. L'accordéoniste récupère ses bottines dorées.

Ça s'invective en italien. On a tous compris que c'est pour de faux ... pour le moment.

Parce que lorsque le top départ aura retenti d'un coup de sonnette (de klaxon ne chipotons pas) les six acrobates et les cinq musiciens de la compagnie Akoreacro, vont se déchainer, visuellement et musicalement.

La création est le résultat d'un travail collectif, avec un foisonnement scénique assumé. L’ensemble donne un spectacle dynamique, avec effectivement pleins de détails, mais aussi de la légèreté, de l’humour, et de la poésie.

On assiste à un joyeux capharnaüm autour d'un piano sur roulettes, d'une roue Cyr, d'un cadre aérien et de balles de ping-pong. On comprend avec eux ce que "saisir la balle au bond" veut dire. 
Les instruments de musique deviennent des personnages à part entière. Ils font partie intégrante de l’histoire, et de leur coté les acrobates prennent part à la partition musicale. Si bien que tout au long de la soirée on a le sentiment que tout est lié, sans que domine l'un ou l'autre de ces deux arts.

Le double champ d'action, musical et acrobatique se confirme tout le long de la représentation.

Les choix musicaux sont très éclectiques, avec beaucoup d’inspirations différentes qui provoquent une émotion différente : jazz, classique, musique du monde, hip hop, … La battle de beat boxing était osée. Elle fut très réussie.

Coté acrobatie, beaucoup de portés, du main-à-main, mais aussi de l’acrobatie aérienne avec du cadre.
Ils réinventent leur art en fondue déchainée et le public est ravi. C'est jubilatoire, généreux et inventif aussi. 

Ces circassiens savent tout faire et ils le font bien. Une heure 30 passent très vite en leur compagnie et on peut venir les applaudir en famille. Tous les dimanches après le spectacle, la Compagnie Akoreacro vous invite à partager un moment musical gratuit sous la tente restauration.
cC sont pour la plupart des copains de lycée qui se connaissent depuis plus de 15 ans. La compagnie existe depuis dix ans et Klaxon est rodé depuis longtemps. C'est cependant la première fois que le public parisien peut le voir. Les abonnés venus le soir de la première ont été enthousiasmés et ont facilement accepté de témoigner en donnant leurs avis, par écrit ou en face à face devant la caméra.
A ce propos le restaurant et bar qui sont sur place sont de qualité. J'y ai diné d'un feuilleté de boudin noir cuit à la perfection. La viande provient de Lozère, certifiée par le frère de la cuisinière Géraldine qui, lorsqu'elle rentre dans sa famille, en revient les jus de fruit de sa voisine cévenole. On est d'accord avec elle : vaut mieux faire travailler les copains plutôt que les multinationales.
Tout est maison, même le pain. Et bien sur le gâteau de châtaignes. On peut manger cette cuisine aussi au Monfort ou en Avignon, ou sur un tournage cinéma. Mais avouez que c'est plus facile d'aller à la Villette pour ça.

Klaxon de la Compagnie Akoreacro

Cirque, dès 5 ans
Du 23 novembre au 25 décembre
A l’Espace chapiteaux
Dans le cadre de Villette en Cirques
Du mercredi au samedi à 20h, le dimanche à 16h
Durée : 1h15
Relâche le 24 décembre
À partir de 5 ans

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)